Intégrer les conditions météo

Intégrer les conditions météorologiques dans vos activités de jardinage


Les bonnes pratiques pour traiter votre jardin dans les meilleures conditions en fonction de la météo :

Pluie

Les précipitations pendant ou après la pulvérisation peuvent diminuer fortement l’efficacité des produits en général.

Gel

En cas de gel, les traitements sont déconseillés.

Soleil

De manière générale, il est déconseillé de pulvériser en plein soleil (principalement durant les heures les plus chaudes de 12h à 16h en été). Pourquoi ? Les gouttes d’eau du produit agissent comme une « loupe » sur les feuilles. En combinaison avec les rayons du soleil, le risque de brûlure est réel. L’effet est renforcé par temps sec et de température élevée.

Température

En-dessous de 18°C et en combinaison avec un vent d’Est, Nord/Est très sec (situation caractéristique du mois d’avril), l’efficacité de certains herbicides est diminuée. Dans le meilleur des cas, l’application doit être faite par un temps favorable à la croissance. Au-delà de 30°C, les insecticides et les fongicides peuvent causer des brûlures. Le risque est renforcé lors de périodes ensoleillées.

Humidité

Pour certains produits sous forme de micro-granulés, l’efficacité est fortement influencée par l’humidité du sol. Il est conseillé de traiter après des périodes de pluie, sur un sol humide. Au-delà de 50% d’humidité, les traitements perdent de leur efficacité.

Vent

La pulvérisation d’herbicides est déconseillée s'il y a du vent ; en cause : un risque de dégâts sur les plantations avoisinantes.


Temps sec

En-dessous de 50% d’humidité dans l’air, l’efficacité des insecticides et fongicides est améliorée, le produit est plus vite absorbé par les feuilles. Si l’ensoleillement est trop important, il faut faire attention au risque de brûlure.

Orages / tempêtes

Lors de pluies abondantes (orage ou violente tempête), certains herbicides pulvérisés sur les terrains inclinés peuvent causer des dégâts aux plantations avoisinantes.
Attention : Dans une telle situation, le produit risque de s’écouler dans les eaux de surface, ce qui est à éviter à tout prix.