Avoir le meilleur potager

10 conseils pour un potager savoureux


Tous nos conseils pour un potager en excellente santé !

Avec ses fruits et ses légumes, tendres et savoureux, toujours à portée de main, le potager est l'un des plaisirs du jardinier amateur.

Qu'il soit varié en cultures et en couleurs, qu'il fasse la part belle aux aromates et aux plantes maraîchères essentielles, le potager permet aux inconditionnels de produits frais de les cultiver eux-mêmes et de réaliser des économies tout au long de l'année.

Un potager ne s'improvise pas et certaines règles sont indispensables pour obtenir des récoltes, à la fois savoureuses et abondantes : préparer le terrain, le travailler, l'ameublir, réchauffer le sol, planter au bon moment… mais aussi apporter tous les soins nécessaires, préventifs et curatifs, pour empêcher de nombreux nuisibles de partir à l'assaut des plantations.

Bayer Jardin vous livre 10 conseils pour un potager savoureux...

1. Choisissez des variétés adaptées aux conditions locales. Toutes les variétés de cultures n'ont pas les mêmes conditions de développement. La nature des sols, les conditions climatiques... sont autant de facteurs dépendants à l'épanouissement des plantes. Par ailleurs, selon votre emplacement géographique, certaines variétés sont plus résistantes aux maladies ou insectes spécifiques à votre région.  N'hésitez pas à demander conseil à un vendeur en jardinerie.

2. Semez à la bonne période de l'année. Les graines doivent être semées au bon moment. Dans certaines régions, les périodes de semences sont très courtes et nécessitent de la précision pour une récolte abondante. D'autres variétés ont des périodes plus larges et pourront même être plantées plusieurs fois au cours d'une saison pour une récolte plus régulière.

3. Préparez le sol bien avant la plantation. N'hésitez pas à enrichir le sol de matière organique comme le compost ou compost de fumier. Si vous n'utilisez pas le fumier composté, riche en azote, vous pouvez ajouter de l'engrais complet.

4. Plantez correctement
. Semer les graines à la bonne profondeur et en respectant les espaces entre elles, indiqués sur les paquets de semences. Les légumes plantés trop près les uns peuvent nuire à leur bon développement. Si vous plantez des greffes, prenez soin de ne pas les mettre trop profondément ou les tiges risquent de pourrir : utilisez votre truelle pour creuser un trou juste assez profond pour que le haut de la motte soit au niveau de la surface du sol.

5. Arrosez régulièrement d'eau. Maintenez l'humidité du sol, même si les plantes ne montrent pas de dessèchement. Attention à ne pas trop arroser. Arrosez en profondeur, puis laissez sécher le sol avant d'arroser de nouveau partiellement. Un arrosage irrégulier réduit les rendements de la plupart des légumes, et donnent - comme les concombres et la laitue - un goût amer. L'installation d'un système d'irrigation goutte à goutte relié à une minuterie automatique est la solution idéale.

6. Fertilisez régulièrement. Maintenir une croissance vigoureuse est très important avec presque tous les légumes. La plupart doivent être nourris avec un engrais azoté au moins tous les 4 à 6 semaines. Toutefois, attention à ne pas trop fertiliser. Cela peut être contre-productif pour certains légumes, en particulier les tomates.

7. Recouvrez le sol de paillis. Disposez du paillis sur les racines de vos plants de légumes. La couche de paillis permet de refroidir le sol ou au contraire de conserver la chaleur, elle réduit la prolifération des mauvaises herbes et régule aussi les éventuels excès de pluie. 

8. Éliminez les mauvaises herbes. Les mauvaises herbes rivalisent avec les légumes. Elles puisent l'eau, les nutriments et la lumière du soleil, nécessaires aux légumes. Pour de petites surfaces,  arrachez les mauvaises herbes à la main ou utilisez des désherbants sélectifs spécial potager.

9. Récolter régulièrement. Beaucoup de légumes, en particulier les haricots, les courges, les poivrons et les concombres, cesseront de produire s'ils ne sont pas récoltés fréquemment.

10. Contrôler les insectes nuisibles. De nombreux insectes profitent des légumes frais autant que vous. Surveillez régulièrement l'apparition d'insectes, certaines infestations peuvent détruire toute votre culture (par exemple, le doryphore sur les pommes de terre).