Choisir le bon traitement


Le choix du bon produit

Quels insectes ou maladies, et sur quelle culture ?

  • Vérifier sur l’étiquette que le produit est bien adapté au traitement de l’insecte ou maladie et à la culture. Ces informations sont obligatoirement précisées sur l’emballage.
  • Choisir en fonction de la présence ou non de l’insecte ou maladie, un produit préventif ou curatif. Pour les produits préventifs, bien respecter les cadences de traitement.

La bonne application et le bon usage

De quelle quantité de produit avez-vous besoin ?

  • Estimer la surface à traiter ou le volume de bouillie nécessaire pour traiter.
  • Tenir compte du nombre d’applications nécessaires à l’année.
  • Choisir la taille du conditionnement en fonction de la surface ou du volume de bouillie calculés.

Êtes-vous bien équipé ?

  • Avoir un pulvérisateur réservé au traitement, différent de celui utilisé pour le désherbage.
  • Pendant la préparation et l’application, porter toujours des gants de protection (pas de cuir, ni de tissu), et des vêtements de travail couvrants ainsi que des bottes de jardinage. Pour des traitements en hauteur, prévoir également des lunettes de protection.
  • Après application, ne pas oublier de rincer ses gants.

Comment effectuer la préparation du produit ?

  • Ne préparer que la quantité de bouillie nécessaire.
  • Bien lire l’étiquette, ne jamais surdoser.

Quand allez-vous traiter ?

  • Être attentif aux conditions météorologiques (pluie, vent) et traiter de préférence tôt le matin ou le soir.
  • Suivre les indications du fabricant sur l’usage du produit (saison, fréquence du traitement...).
  • Ne jamais traiter près d’un point d’eau. Avant traitement, prendre connaissance des distances à respecter. Par défaut, respecter une distance de 5 mètres.
  • Avant traitement, prendre connaissance des délais avant récolte. Par défaut, il faut attendre 5 jours.
  • Savoir attendre, ne pas retourner sur la zone traitée avant son séchage complet.

La prévention

Comment éviter la propagation des maladies ?

  • Surveillez régulièrement les plantes et enlevez au plus vite les feuilles ou branches atteintes de maladies (si vous ne pouvez pas identifier la cause du mal, rendez-vous sur le Garden Doctor pour l'identifier et trouver des solutions).
  • Enlevez tout le bois mort sur les arbres et arbustes ainsi que les rosiers.
  • Ramassez au mieux les feuilles atteintes de maladies, notamment sous les rosiers et les arbres fruitiers.
  • Évitez les monocultures, c'est-à-dire les plantations importantes d'une seule espèce ou d'une seule variété. Plus les plantes sont variées et mélangées, moins un parasite a la possibilité de s'installer. De plus, certaines plantes (surtout celles dotées de feuillages odorants) ont la faculté d'éloigner certaines maladies.