Beau gazon

Conseils pour un beau gazon


Quelques conseils pour obtenir une belle pelouse :

1. Le meilleur sol

Veillez à une bonne composition du sol. La terre doit être assez compacte et en même temps suffisamment poreuse. Prévoir suffisamment d’humus joue à cet égard un rôle important, l’humus favorisant l’aération de la terre et régulant le régime des eaux souterraines. Les racines disposeront dès lors d’une base solide pour s’ancrer.
Les terres lourdes doivent être allégées, quant aux sols sablonneux, ils doivent être enrichis de matières organiques pour favoriser la rétention en eau et en nutriments.
L’idéal est un sol “intermédiaire”, par exemple, un sol sablo-argileux.
Si vous venez de construire sur le terrain, veillez que la terre remblayée permette la germination des semences de pelouse. En effet, la terre pourrait être trop comprimée, suite aux passages de camions par exemple. Le terrain doit également être bien plat pour éviter le ruissellement des eaux. Sur un terrain pentu, attachez de l’importance à la stabilité. Si cela est nécessaire, prenez des dispositions en ce sens.

2. Le semis

  • Un mélange de grosses et de fines semences est conseillé pour les plaines de jeux ou les terrains de sport car cela permet une utilisation intensive.
  • Les fines semences conviennent davantage pour de véritables pelouses d’agrément.
  • La meilleure période de semis s’étend d’avril à début mai et de septembre à octobre : ce sont les périodes les plus favorables à la germination.
  • Mieux vaut éviter de marcher sur la pelouse pendant les premières semaines.
  • Une humidité suffisante et la chaleur favorisent la germination.
  • Une pelouse réussie ne s’obtient qu’après quelques mois.

3. Gazon en rouleaux

il est idéal pour obtenir rapidement un résultat. Après deux semaines, votre jardin aura une belle coloration verte.
La pelouse en rouleaux diminue le risque d’invasion par les mauvaises herbes.
Par contre, vous travaillez avec deux milieux différents entre lesquels doit s’établir une connexion. Pour favoriser ce processus, il faut créer des conditions optimales dont l’arrosage figure en première place.

4. Nutrition équilibrée et constante

Les trois constituants principaux d’une alimentation équilibrée sont l’azote, le phosphore et le potassium.
Viennent ensuite les oligo-éléments.
Si tous ces éléments ne sont pas présents dans de justes proportions, l’équilibre est perturbé et la pelouse présentera des symptômes de carences. Un exemple : le magnésium est l’atome central de la chlorophylle qui donne à la pelouse cette belle coloration verte. S'il est présent en quantité disproportionnée par rapport au calcium, la pelouse semblera malade et de coloration jaune-pâle. Rajouter de l’azote ne changera rien à la coloration terne de la pelouse. La seule solution passe par un rétablissement de l’équilibre entre le calcium et le magnésium. En combinaison avec de l’azote, la pelouse prendra une apparence plus foncée. Le calcium (chaux) reste toutefois indispensable pour éviter l’acidification du sol. La prudence reste de mise. En effet, en cas de chaulage, il est nécessaire de suppléer avec du magnésium.
En cas de fertilisation à l’azote, privilégiez l’azote à action lente de manière à ce qu’il soit mis à disposition des racines longtemps et régulièrement. Il est d’une importance capitale et détermine la qualité de l’engrais.

5. Teneur acidifère de la chaux

Un sol trop acide ne s’amende pas en une opération de chaulage. La chaux n’agit que pour moitié la première année. L’action de la chaux ne s’éteint qu’après 4 ou 5 ans.

6. Fertilisation

La pelouse voit sa croissance maximale du printemps à l’été. Les besoins en éléments nutritifs sont donc les plus importants pendant cette période.
Démarrez la fertilisation fin février et répétez le traitement jusqu’au mois d’août avec de petites quantités, tous les deux mois. Terminez par une fertilisation d’entretien en octobre, pour préparer la pelouse à l’hiver. La pelouse reste ainsi en bonne santé et vous diminuez les risques de mousse pendant la saison hivernale humide.
Utilisez de l’engrais qui contient de l’azote à action lente (durée de 2 mois) et qui est exempt de sels et de chlore. Dans le cas contraire, votre pelouse ressemblera bien vite à une prairie.
Évitez pour autant de fertiliser exagérément : l’excès d’engrais peut brûler votre pelouse.

7. Tonte

Utilisez de préférence une tondeuse à cylindre : ce type de tondeuse tond la pelouse de manière plus régulière.
Veillez à ce que la palme de la tondeuse soit suffisamment bien réglée.
N’oubliez pas de la protéger contre la rouille : nettoyez donc la lame après chaque tonte. N’hésitez pas à appliquer une goutte d’huile, surtout avant l’hiver.